Photo: GIZ PMPDD
Photo: GIZ PMPDD
 
 
 

Qui sommes-nous

La culture, le commerce et la consommation illicites de stupéfiants sont un phénomène mondial. Cependant, ce sont surtout les pays en développement qui sont touchés par les conséquences néfastes du problème de la drogue. Parmi ces corollaires, on compte les conflits armés, la propagation du crime organisé et de la corruption, l’appauvrissement de la population locale dans les zones de culture de plantes psycho-tropes drogues, ainsi que l’augmentation des risques pour la santé publique que re-présentent la consommation de drogues illicites et la transmission de maladies. De nombreux pays sont jusqu’à présent dépassés par ces énormes défis.

Cette problématique constitue le point de départ de l’initiative Partenariat mondial sur les politiques de drogues et le développement (PMPDD). Le PMPDD est un projet réali-sé par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) (Société alle-mande de coopération internationale) pour le compte du Ministère fédéral de la Coopé-ration économique et du Développement (BMZ) et sous l’égide de la déléguée du gou-vernement fédéral, chargée de la politique en matière de drogues. Ce projet intersecto-riel et suprarégional vise à promouvoir, en concertation avec les gouvernements inté-ressés et des organisations partenaires internationales, la mise en œuvre de politiques de drogues axées sur le développement et la santé. Intégrant les concepts du dévelop-pement rural et de la protection de la santé publique, il s’attache à trouver de meil-leures solutions pour traiter le problème mondial de la drogue.

Le PMPDD intervient surtout dans trois domaines:

 
 
Champ d’intervention 1
Champ d’intervention 2
Champ d’intervention 3

Premièrement, il encourage le dialogue politique international sur les stupéfiants, en particulier dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des décisions de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la drogue (UN-GASS) 2016. Le PMPDD entend parvenir, dans le cadre de cette coopération, à ancrer des positions axées sur la promotion du développement rural et la protection de la santé publique dans la politique internationale de drogues. Il collabore, dans ce do-maine, avec les gouvernements d’autres pays comme par exemple ceux de Grande-Bretagne, de Colombie, du Myanmar, de Norvège et de Thaïlande.

Deuxièmement, le projet conseille les gouvernements intéressés au niveau de l’ajustement de leurs politiques nationales en matière de drogues. Ces mesures sont conduites par un consortium exécutif dirigé par la GIZ et dont les membres sont l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la Fondation thaïlandaise Mae Fah Luang sous parrainage royal (MFLF) ainsi que les organisations non gouverne-mentales Transnational Institute (TNI) et International Drug Policy Consortium (IDPC).

Troisièmement, le projet œuvre en faveur d’une amélioration des données scienti-fiques sur lesquelles se fonde la politique internationale de drogues. Il s’agit, au pre-mier plan, des conclusions portant sur l’efficacité des approches du développement alternatif et de la protection de la santé publique au regard de la consommation de stupéfiants.

 
 

Le PMPDD est une nouveauté dans la politique de drogues du gouvernement fédéral. Pour la première fois, une initiative de la coopération et du développement est réalisée sous l’égide de la déléguée du gouvernement fédéral chargée de la politique en matière de drogues. Et c’est également la première fois que des approches axées sur le déve-loppement et la santé publique dans la politique de drogues sont combinées à l’échelle mondiale avec un projet de coopération et de développement. Par son orientation glo-bale et ses programmes pilotes innovants, le PMPDD fournit une contribution directe à la mise en œuvre de la Déclaration politique et du Plan d’action des Nations Unies contre le problème mondial de la drogue de 2009, de la Stratégie nationale de lutte contre les drogues et la toxicomanie du gouvernement fédéral de 2012 ainsi que de la Stratégie et du Plan d’action antidrogue de l’Union européenne de 2013. La cohérence transversale des mesures conduites par le PMPDD est assurée par un comité de pilo-tage politique auquel appartiennent des représentants du Ministère fédéral de la Santé (BMG), du Ministère des Affaires étrangères (AA), du Ministère fédéral de l’Intérieur (BMI) et du BMZ et dont la présidente est la déléguée du gouvernement fédéral char-gée de la politique en matière de drogues.

Partager.
 
Ce site utilise des cookies. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur la déclaration de confidentialité Close