Photo: GIZ PMPDD
Photo: GIZ PMPDD
 
 
 

Penser plus loin la politique internationale de drogues

Le Partenariat mondial sur les politiques de drogues et le développement (PMPDD) a pour but la promotion d’approches visant à améliorer le développement durable et la santé publique dans le domaine de la politique internationale de lutte contre la drogue. A cette fin, le PMPDD collabore de manière étroite avec les gouvernements intéressés et des partenaires internationaux. L’un des axes de travail du PMPDD est, pour le compte du Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement et sous l’égide de la déléguée fédérale chargée de la politique en matière de drogues, de faire avancer le dialogue international à ce sujet, en particulier au niveau des Nations Unies, mais aussi dans le cadre de l’Union européenne (UE), de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du G7. Le PMPDD donne spécifiquement aux pays émergents et en développement la possibilité d’introduire dans les débats menés au sein de la communauté internationale des aspects de la politique du développement qui sont prioritaires pour eux au regard du problème mondial de la drogue.

Depuis les années 2010, la politique internationale de lutte contre la drogue s’accompagne d’un débat portant sur sa réforme et dont l’intensité augmente. Les approches du développement alternatif ainsi que de la protection de la santé rencontrent un écho favorable croissant auprès des gouvernements et des organisations internationales et régionales. La session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le problème mondial de la drogue (UNGASS) en avril 2016 a posé les jalons d’une réorientation de la politique internationale de drogues. Les décisions prises dans ce cadre serviront de base, dans les prochaines années, à la création et à la mise en œuvre de politiques de drogues innovatrices.

Le PMPDD a préparé la session de l’UNGASS en collaboration avec des gouvernements partenaires dans l’UE, en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Il a élaboré, pour le compte du gouvernement allemand, des positions communes avec ces partenaires en matière de politiques du développement et de la santé et les a intégrées dans la déclaration finale. A cette fin, le PMPDD a établi des alliances avec plusieurs acteurs pour défendre les positions convenues lors de l’UNGASS. Les partenaires au niveau du processus de l’UNGASS et de la formulation de positions communes étaient, entre autres, les gouvernements du Royaume-Uni, de Colombie, du Maroc, du Myanmar, de Norvège, du Pérou et de Thaïlande.

 
 
 
Partager.
 
Ce site utilise des cookies. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur la déclaration de confidentialité Close