Photo : C. Hässler – Représentation permanente de l’Allemagne auprès des Nations Unies à New York
Photo : C. Hässler – Représentation permanente de l’Allemagne auprès des Nations Unies à New York
 
 
 

Le parrainage du projet

Die Drogenbeauftragte der Bundesregierung

Le Partenariat mondial sur les politiques de drogues et le développement (PMPDD) opère sous l’égide de la déléguée du gouvernement fédéral chargée de la politique en matière de drogues, Marlene Mortler, qui est en même temps la présidente du comité directeur du projet.

Elle coordonne le programme placé sous ses auspices conjointement avec l’entité contractante qui n’est autre que le Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ). La coopération entre les deux institutions a fait l’objet d’un accord de procédure, ce qui représente une nouveauté dans la politique de lutte contre la drogue du gouvernement allemand. 

La déléguée fédérale s’engage au niveau international en faveur d’une politique de drogues équilibrée. Celle-ci s’appuie sur les quatre piliers de la politique du gouver-nement fédéral : prévention de la consommation de stupéfiants, accompagnement et traitement des toxicomanes, réduction des dommages et mesures pénales. 

Ce concept place l’humain et ses besoins au centre des préoccupations. Il se reflète sur le plan international dans l’engagement du gouvernement allemand et de la déléguée fédérale en faveur d’une troisième voie basée sur la raison, axée fortement sur les lignes directrices de la politique de développement et de la santé publique et qui ne table ni sur une politique du laissez-faire ni sur des mesures exclusivement répressives. L’approche du développement alternatif joue là un rôle essentiel. Elle se caractérise par des mesures visant la promotion de sources de revenus alternatives pour les petits agricultrices et agriculteurs impliqués dans la culture de plantes psychotropes.

"But I am convinced that our drug policy needs a further building block: an effective alternative development policy. People who depend on the cultivation of drug crops to earn their livelihood need real alternatives. Need financial support, help for self-help. That is why Germany has created a new programme, the "Global Partnership on Drug Policies and Development"."

German Federal Government’s Drug Commissioner, Marlene Mortler – speech at UNGASS (20.04.2016)

La réduction des dommages (Harm Reduction), c’est-à-dire l’atténuation des consé-quences négatives liées à la consommation de drogues, représente une autre ap-proche pour laquelle la déléguée fédérale fait campagne au niveau international. Cette campagne concerne surtout les régions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

Partager.
 
Ce site utilise des cookies. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur la déclaration de confidentialité Close